Green Zone, un film de Paul Greengrass

- Américain, Britannique - 1H55 - Genre : Guerre, Drame -

Avec : Matt Damon, Amy Ryan, Greg kinnear -

Sortie en France Le 14 Avril 2010 -

Des scènes, des propos ou des images peuvent heurter la sensibilité des spectateurs

1 nomination (Meilleure Performance de Cascadeurs dans un film)

 -----------------------------

Green Zone

Synopsis : 

    Pendant l'occupation américaine de Bagdad en 2003, l'adjudant-chef Roy Miller et ses hommes ont pour mission de trouver des armes de destruction massive censées être stockées dans le désert iraquien.

Ballotés d'un site piégé à un autre, les militaires découvrent rapidement une importante machination qui modifie le but de leur mission. Pris en filature par des agents, Miller doit chercher des réponses qui pourront soit éradiquer un régime véreux soit intensifier une guerre dans une région instable.  

En peu de temps et dans cette zone explosive, il découvrira que la vérité est l'arme la plus insaisissable de toute. L'histoire tourne autour des agissements américains en Irak et de la façon dont le gouvernement provisoire, organisé par l'administration Bush, s'est constitué d'amis loyaux du Président plutôt que de personnalités efficaces et capables.

Pourquoi n'avoir placé personne, à la tête du gouvernement irakien, qui sache parler arabe ? Pourquoi n'avoir pas engagé des spécialistes de la reconstruction sociale d'après-guerre ?

Une adaptation réussi: (Source Allociné)

Green Zone est adapté du livre de Rajiv Chandrasekaran ayant comme titre "Dans la zone verte : les américains à Bagdad." L'auteur a été journaliste pour le célèbre Washington Post. Il est en particulier chargé de couvrir la guerre en Afghanistan, ou encore la reconstruction de l’Irak. Il est dépêché sur place en tant qu’envoyé spécial et responsable du bureau du Post à Bagdad entre avril 2003 et octobre 2004. Arrivé six mois avant la guerre, il écrit également sur les processus d’inspections des Nations Unies en matière d’armement et sur la montée du conflit. Un an et demi d’enquête sur le terrain lui donne ainsi la matière nécessaire et il se met à rédiger son livre qui décrit le quotidien des américains chargés de la reconstruction en Irak. Son ouvrage a par ailleurs reçu de nombreuses récompenses. 


GREEN ZONE - Bande-annonce VF


Avec dans les rôles principaux :

Matt_DamonAmy_RyanGreg_Kinnear

Matt Damon dans le rôle de Roy Miller

Amy Ryan dans le rôle de Lawrie Dayne

Greg Kinnear dans le rôle de Clark Poundstone

Jason_IsaacsNicoye_Banks

 Jason Isaacs dans le rôle du Lieutenant Briggs

Nicoye Banks dans le rôle de Perry

Sans oublier : Antoni Corone (le Colonel Lyons), Sean Huze (Conway)


Info :

Année de production : 2010

D'après l'oeuvre de Rajiv Chandrasekaran

Scénariste : Brian Helgeland 

Productions : Working Title Films

Distributeur : StudioCanal

Date de sortie Blu-ray le 12 octobre 2010

Budget : 100 000 000 $ 

Box Office France : 756 745 entrées (318 782 pour Paris) 

RECETTES
Démarrage USA
Etats-Unis
Reste du monde
Total
14 309 295 $
35 024 475 $
59 828 889 $
94 853 364 $
Rentabilité Monde
95 %

Résultat d'audience du 16 Mars 2014

Green zone a conquis 3.81 millions de téléspectateurs.

En moyenne, le thriller enfiévré a affiché une moyenne de 14.6% de part d’audience auprès de l’ensemble du public. France 2 a pris la deuxième place de cette première partie de soirée, derrière TF1 (L’Enquête corse).

 
  • 4cebf8896378a10ff08e722d L'Enquête corse 24 % 
  • 4cebf8b26378a10ff08e722e Green zone 14,6 % 

A savoir :

( Source AlloCiné )

Des vétérans de la guerre d' Irak sur le tournage

Pour tous ceux qui ont travaillé sur Green Zone, pouvoir collaborer avec des vétérans de la guerre en Irak était l’un des grands attraits du projet. En effet, une vingtaine de vétérans de guerre en Irak, une demi-douzaine d’officiers de la CIA, et le chef d’une équipe paramilitaire d’élite de la CIA, qui a capturé plusieurs des personnes les plus recherchées d’Irak, ont collaboré activement à ce projet. Le réalisateur explique : "Avoir avec nous de vrais soldats, cela a donné au film une solide assise de crédibilité, et a permis à nos acteurs principaux d’être convaincus qu’ils se trouvaient dans une situation tout à fait réelle". 

Le coproducteur Michael Bronner s’est adressé à des associations de vétérans américains pour trouver les interprètes des soldats de l’équipe MET D (Mobile Exploitation Team Delta) et des autres militaires. Il s’est rendu en Californie, dans l’Illinois, dans l’Iowa, le New Jersey, à New York, dans l’Oklahoma et à Washington. Il a interviewé des vétérans sur leur temps de service en Irak et sur leur relation avec les services irakiens. Pour parachever la distribution, un grand nombre de figurants militaires ont été recrutés dans les rangs des hommes et des femmes de l’armée américaine en poste aux bases militaires de Mildenhall et de Lakenheath, au Royaume-Uni.

A propos de ses soldats devenus acteurs, Paul Greengrass confie : "Je pense qu’ils se sont tous trouvés happés par l’histoire de Miller, par le fait que ce soldat se détourne de son unité et dise « Je veux découvrir la vérité, quel qu’en soit le prix. Advienne que pourra. » C’est un postulat formidable pour un thriller. C’est une configuration fictive merveilleuse parce que cela vous donne un héros actif et qui se démène contre tous les obstacles pour découvrir la vérité." 

Lieux de tournage :

Le film a été tourné en Espagne et au Maroc où Paul Greengrass et le chef décorateur Dominic Watkins ont recréé Bagdad en 2003, à l’intérieur et hors de la Zone Verte.

La plupart des lieux extérieurs de Green Zone ont été filmés dans les rues de Rabat, au Maroc, et aux alentours de la ville. L’équipe s’y est installée pour sept semaines. La partie marocaine du tournage a débuté le 2 février à Kenitra, située à 40 km au nord de Rabat. Kenitra a notamment servi de décor pour le site d’ADM de Diwaniya. La base aérienne militaire de Kenitra, ancienne base aéronavale américaine, a aussi servi de décor extérieur pour les scènes situées à l’aéroport international de Saddam.


Mon avis : 

Faire un film sur l'épisode de la fin de la guerre en Irak, une guerre dont les cicatrices et les traumatismes sont encore bien trop présents psychologiquement dans les esprits pour leur faire revivre certaines scènes. Même si le sujet est ici très bien maîtrisé, le casting parfait, le long mètrage de Paul Greengrass très couteux n'a pas été rentabilisé en salle. 

Perso, j'ai bien aimé, on ressent toute la tension que peuvent avoir les soldats sur le terrain. 

Venez partager vos impressions....

Bon Film 

Sly L.