Seul sur mars-Ban6

 Un film de Ridley Scott

  

seul sur mars

Avec : Matt Damon, Jessica Chastain, Kristen Wiig, Jeff Daniels, Michael Peña, Sean Bean, Kate Mara

Nationalité : Américain

Titre Original : The Martian

Titre au Quebec : 

Année de production : 2015

Dure : 2h24min

Genre : Science fiction

Sortie sur nos écrans : 21 octobre 2015

 

Récompenses :

Avertissement :

 

L'histoire :

Lors d’une expédition sur Mars, l’astronaute Mark Watney (Matt Damon) est laissé pour mort par ses coéquipiers, une tempête les ayant obligés à décoller en urgence. Mais Mark a survécu et il est désormais seul, sans moyen de repartir, sur une planète hostile. Il va devoir faire appel à son intelligence et son ingéniosité pour tenter de survivre et trouver un moyen de contacter la Terre. A 225 millions de kilomètres, la NASA et des scientifiques du monde entier travaillent sans relâche pour le sauver, pendant que ses coéquipiers tentent d’organiser une mission pour le récupérer au péril de leurs vies.    

 

  

logofbPage officielle  /  site dédiéSite Officiel

------------------------------------------------------

Bande Annonce Officielle (VF)       

 Seul Sur Mars

------------------------------------------------------

Un avis, une critique ou une analyse        

 La chronique de Sly et l'oeil critique de Mathilde.

 

Ridley Scott, réussira-t-il à nous garder captivé pendant 2h20 ? 

Après Gravity et Interstellar, pour les plus récents, Seul sur mars ne sera-t-il pas le film S.F. sur les voyages dans l'espace de trop ? 

 

Tentons de répondre à ses questions avec deux points de vus différents.

 

Ridley Scott nous envoie sur la planète Mars dès les premières images, le balayage dévoile un paysage rocheux, rouge qui symbolise parfaitement l'atmosphère irrespirable, comme dans toutes les descriptions que l'on a eues, vu ou entendu de cette mystérieuse planète. De belles images, mais rien d'innovant !

Nous découvrons peu à peu les personnages, en pleine conversation, bien que peu intéressante, celle-ci donne le ton. L'ironie, le sarcasme et les boutades alimenterons généreusement les deux heures qui vont suivre. Très rapidement, la bonne humeur laisse sa place à l'angoisse. 

Seul sur Mars prend à ce moment-là tout son sens. L'Astronaute "Mark Watney" remarquablement interprété par Matt Damon, va se battre contre une mort pourtant certaine.

Seul sur mars-Phot1534834313

Pour la question, est-ce que Ridley Scott a réussi à me faire tenir 2 h et 20 min ?

Je dis oui, pas sans quelques longueurs, où l'impression de déjà-vu est venu me titiller l'esprit, mais dans l'ensemble, ce fut un bon moment de cinéma.

Je lui donne un 8 /10

Sly

Pour la question, après Gravity et Interstellar, pour les plus récents, Seul sur mars ne sera-t-il pas le film S.F. sur les voyages dans l'espace de trop ?

Je vais laisser le clavier à notre oeil avisé et critique, Mathilde.

 

                                                             Sly L...

----------------------------------------

L'oeil critique de Mathilde...

 

Tout a déjà été fait !

 

Un film de plus sur l’espace, c’est un film de trop. On a vu Ridley Scott s’illustrer en 1979 avec Alien, le Huitième Passager et Alfonso Cuarón réaliser Gravity (2013). Mais aucun des deux plus récents n’a su rassembler le nombre de suffrages escomptés, et c’est mérité.

Seul sur Mars retrace les « trépidantes » turpitudes d’un astronaute abandonné sur la planète rouge, et comme c’est américain ET que c’est Matt Damon la tête d’affiche, on sait que ça finira forcément bien. Je vous épargne le spoil, mais honnêtement, peu de surprises dans ce film qui s’approprie toutes les innovations déjà vues dans Moon (Duncan Jones, 2009), Sunshine (Danny Boyle, 2007) Apollo-13 (Ron Howard, 1995)…

 

Tout commençait plutôt bien. Enfin pas pour Mark (Matt Damon), mais pour le spectateur. Dès les trois premières minutes, l’action s’enclenche pour ne presque jamais s’essouffler. Je vous le dis tout de suite : on ne s’ennuie pas vraiment. On pense peut-être à ce qu’on va manger ce soir ou on se demande si on a bien éteint le gaz en partant, mais rien qui n’enclenche de bâillements intempestifs ou de somnolence.

Seul sur mars-Phot153136

On progresse doucement à travers l’odyssée de Mark, qui fait son petit bonhomme de chemin tout seul sur Mars après avoir été accidentellement abandonné par ses collègues. Monsieur le biologiste fait pousser des patates avec la terre martienne et s’en sort toujours avec les honneurs même lorsque le sas explose, détruit ses récoltes, et qu’il n’y a plus qu’à tout recommencer.

La NASA passe à peu de choses près pour une organisation dirigée par un sale type influencé par ses sous-fifres sentimentaux qui, pour la gloire, renvoient les cinq rescapés à la rescousse du naufragé. Bien sûr et dans toute leur loyauté, nos astronautes (évidemment le chimiste de l’équipe est russe et la commandante a le cœur sur la main) acceptent de rallonger leur voyage de plus de cinq cent jours, pour la vie d’un mec qui, vraisemblablement, aurait dû crever quinze fois.

 

Matt Damon n’est pas attachant, on voit le happy-end arriver à grands pas (sinon le film n’aurait pas de raison d’être), l’ambiance est plate. On ne s’angoisse pas pour le héros, on envie presque ses patates bios cultivées de ses propres « organic waste », et au final, on n’applaudit pas non plus lorsqu’il retourne au bercail.

Seul sur mars-Phot1534245

 

Qu’ont donc les cinéastes d’aujourd’hui avec leur tête d’affiche ? On se contrefiche du sort qui leur est réservé, alors qu’en temps normal, la survie de Mark aurait dû nous tenir en haleine de bout en bout.

Certes, on se doute de toutes les recherches qui ont dû être effectuées pour prétendre à une certaine crédibilité, mais Bon Dieu, il s’agit de Ridley Scott ! C’est exactement comme si tout à coup, James Cameron nous sortait un remake-cliché des Schtroumpfs après le triomphe mérité d’Avatar (2009).

Dans Seul sur Mars, tout a déjà été fait. Les mesures drastiques (largage de 5 000 kg d’équipement pour augmenter sa vitesse de déplacement) et les rationnements extrêmes, le héros solitaire (qui n’a pas vraiment l’air ici d’en souffrir), les bons potes loyaux qui se sacrifient pour le héros national... Tout aurait été adapté pour un scénario datant d’il y a trente ans. En 2015, il serait temps de changer de disque. Dommage qu’il y ait encore un public pour encourager ce cafouillage répétitif de stéréotypes déjà vus cent fois.

 

Bref, j’aurais eu mal au c… Si ça avait été mon tour de payer la séance.

 

Ma note : 6/10.

Mathilde


Quand est-il sur le réseau ?            

Le baromètre au 25/12/2016 (19/10/2015)

logo-Allociné

logo_cinetrafic

rtlogo

logo-Senscritique

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciation-Négative

Très bien (13 242) (3227 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-Négative

Bien (12 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciation-Négative

Très bien (69 745 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-Négative

Bien (4 400 notes)


actrice

acteurDans les rôles principaux                 

 

 

Matt_Damon

Matt Damon

rôle : Mark Watney

45 ans - 3 Prix - 17 Nominations

27 ans de carrière - 94 films et séries, 16 productions et 1 direction

Ses derniers films : Seul sur mars (2015), Interstellar (2014), Monuments Men (2014), Elysium (2013), Ma vie avec Liberace (2013)

Prochainement dans :  The Man Who Saved the World, Untitled Matt Damon Bourne Sequel (Bourne 5)

  

Jessica Chastain

Jessica Chastain 

rôle : Melissa Lewis

né le 24 mars 1977 - à Sacramento, Californie - Etats-Unis

12 ans de carriere - 40 films - 6 prix et 12 nominations

Filmographie sélective : Seul sur mars (2015), Crimson Peak (2015), A Most Violent Year (2014), Interstellar (2014)

Prochainement : Blanche-Neige et le chasseur 2

 

Sans oublier : 

Kristen WiigJeff DanielsMichael Pena

Kristen Wiig Annie Montrose - Jeff Daniels Teddy Sanders - Michael Pena Rick Martinez


Info et stat-icon

Stats et infos        

 

 

icon-réalisateurLe réalisateur

 

Ridley Scott

Ridley Scott est né le 30 novembre 1937 à South Shields, près de Durham en Grande-Bretagne. Il est le frère aîné du réalisateur Tony Scott (1944-2012) avec qui il a fondé la société de production Scott Free Productions en 1995. Sa carrière au cinéma débute en 1977 avec la réalisation Les Duellistes, dont il obtient le prix de la meilleure première œuvre au Festival de Cannes. Après un succès mitigé aux Etats-Unis, Ridley Scott se vera tout de même confié la réalisation d'un film aujourd'hui mondialement connu et reconnu, Alien avec lequel il receva 2 Bafta Awards en 1980, celui des meilleurs décors et du meilleur son.

Métier pour le film

Réalisateur et producteur.

 

----------------------------------

Scénariste : Drew Goddard

D'après l'oeuvre d'Andy Weir

Sociétés de production : Kinberg Genre Films, Scott Free Productions, International Traders, Mid Atlantic Films et 20th Century Fox

Producteurs : Michael Schaefer, Simon Kinberg, Aditya Sood, Mark Huffam, Ridley Scott

Distribution : Twentieth Century Fox France

Editeur : -

Bande originale de Harry Gregson-Williams

Budget : 108 M$

ENTREES au 29/10/2015
Démarrage France
1 101 028
Entrées France 
1 101 028
Démarrage Paris
-
Entrées Paris
206 944

 

RECETTES au 29/10/2015
Démarrage USA
54 308 575 $
Etats-Unis
168 978 179 $
Reste du monde
218 800 000 $
Total
387 778 179 $
Rentabilité Monde
359 %
RECETTES 19/10/2015
Démarrage USA
54 308 575 $
Etats-Unis
143 790 000 $
Reste du monde
175 400 000 $
Total
319 190 000 $
Rentabilité Monde
296 %

 

-----------------------------------------------

(désactiver votre bloqueur de publicité si vous n'avez pas de visibilité sur les vignettes Amazon)

Pour vous procurez " Seul sur Mars " cliquez sur les liens amazon ci-dessous.

en DVD 

Seul sur Mars [DVD + Digital HD]

-------------------------------------

en Blu ray

Seul sur Mars [Blu-ray]

 

-------------------------------------------------

Billet de mathilde et sly, intégration Sly

Sources : Allociné, Cinétrafic, SensCritique, RottenTomatoes, Amazon, Wikipédia, Imdb, JPBox-Office