PASSENGERS-Photo516

Un film de Morten Tyldum

 

/// Année : 2016 /// durée : 1h57 /// Genres : Science Fiction, Action, Romance ///

 Nationalité : Américain /// Distributeur :  Sony Pictures Releasing France

 

 

PASSENGERS-AFFICHE

LE 28 DECEMBRE 2016 SUR VOS ECRANS

----------------------------------------------------

Pour suivre PASSENGERS sur les réseaux sociaux.

logo-webfacebook-iconeLogo twitterLogo-Instagram

----------------------------------------------------

Avec : Jennifer Lawrence, Chris Pratt, Michael Sheen, Laurence Fishburne....

 Jennifer LawrenceChris PrattMichael SheenLaurence Fishburne

 --------------------------------------------------

 

Le Sypnosis :

Alors que 5000 passagers endormis pour longtemps voyagent dans l’espace vers une nouvelle planète, deux d’entre eux sont accidentellement tirés de leur sommeil artificiel 90 ans trop tôt. Jim et Aurora doivent désormais accepter l’idée de passer le reste de leur existence à bord du vaisseau spatial. Alors qu’ils éprouvent peu à peu une indéniable attirance, ils découvrent que le vaisseau court un grave danger. La vie des milliers de passagers endormis est entre leurs mains…

-------------------------------------------------------------------------

Bande Annonce

PREMIER CONTACT | BANDE ANNONCE VF | Une Sélection BienChoisirSonFilm

-----------------------------------------------------------------------------

Une analyse, une critique, un avis !

 

PASSENGERS

 

Après les excellents Headhunters (2011) et Imitation Game (2014), Morten Hyldum revient 2 ans plus tard, avec « PASSENGERS », long métrage qui mélange, Science fiction, romance et action dans l’espace, avec au casting, Jennifer Lawrence (Hunger Games, X-MEN) et Chris Pratt (Guardians Of Galaxy, Jurassic World) incarnant respectivement Aurora Lane et James « Jim » Preston.

Avec une sortie programmée en fin d’année 2016 (28 décembre), le succès est-il au rendez-vous ?

VERDICT !!!

 

Nombreux sont les films de Science-Fiction sortis en flirtant avec la même thématique que « PASSENGERS », me vient à l'esprit, Gravity d'Alfonso Cuaron (2013) pour son duo d’acteurs cinq étoiles portant à l'écran une alchimie parfaite et ce, malgré son scénario discutable, Intersellar de Christopher Nollan (2014) pour son voyage inoubliable et les questions qu'il a suscitées, ou encore, en fouillant un peu plus loin dans les archives, on retrouve Solaris de Steven Soderbergh (2003) pour sa romance et son intrigue psychologique laissant perplexe pas mal de spectateurs. 

Tout ça pour vous dire que trouver un scénario original n'est pas aisé, la complexité du huis clos spatial limite énormément les possibilités du réalisateur à nous proposer un paysage contemplatif différent pour nous divertir. Il est donc important d'avoir une intrigue qui tient la route et immerge rapidement son public.

 

PASSENGERS-AVALON

Passengers, possède quelques défauts mais certainement pas au niveau des décors, Gene Serdenachef décorateur habitué au blockbuster, Transcendance (2014), Gangster Squad (2013), a mis tout en oeuvre pour imaginer un vaisseau au design épuré et à la finition infiniment soignée. Visuellement, on ne s’ennuie pas, l’Avalon, nom donné à ce spectaculaire et splendide astronef, a déjà le mérite de nous émerveiller.

 

 

Et du coté de nos héros du jour !

Après le réveille de James « Jim » Preston, joué par Chris Pratt, 90 ans trop tôt à bord de l’Avalon, les craintes citées plus haut se confirment, la solitude de Jim tourne très vite à la dérision et nous empêche de le prendre au sérieux, longtemps seul, ou en tête-à-tête avec l'android-barman, on comprend que les mois défilent par sa barbe fleurissante, du déjà vu dans Seul sur Mars de Ridley Scott (2015), Morten Tyldum a homis quelques détails, il y a tellement d'autres aspects néfastes à explorer de cette solitude, il en aborde quelques uns, mais sont très mal exploités, trop peu de métamorphoses physique et psychologique, les monologues sont enchaînés et n'ont pas l'impact qu'ils devraient avoir.

C’est dommage !.

PASSENGERS-Chris Pratt

 

Puis arrive Aurora Lane, interprété par Jennifer Lawrence (qui est d’ailleurs, magnifique !), malheureusement on plonge à nouveau dans une longue série, cette fois-ci de dialogue, ainsi que dans une comédie romantique légère prenant considérablement trop de place. Outre cette romance, la présentation d'Aurora Lane n’a tout simplement pas été abordé.

PASSENGERS-Pratt-Lawrence

Déjà plus d'une heure écoulée et toujours pas d'action à l'horizon, nous assistons tout bonnement à une aventure amoureuse sans avenir. Et même si le charme opère, les rebondissements sont loin d'être suffisant pour nous emmener à un queconque final.

Le réalisateur tente de nous offrir des plans incroyables, comme la découverte de l’espace par nos deux complices dans leurs combinaisons moulantes, le tout est agrémenté de belles mélodies, alors on en prend plein les yeux et les oreilles et on se laisse transporter dans l’espace. L'arrivée de Laurence Fishburne, apporte un peu de rythme et d'action, mais bien trop tardivement pour transcender l'ensemble.

passengers-PhotoPlanete

 

Pour répondre à la question sur le succès du film pour sa première semaine d'exploitation, du 28 décembre 2016 au 3 janvier 2017, il réalise un cumul de 586 756 entrées, ce qui n'est pas si mauvais, si on compare ces chiffres à ceux de Premier contact de Denis Villeneuve, (même distributeur) qui a cumulé 300 058 entrées pour sa première semaine d'exploitation du 07 au 13 décembre 2016.

Pour conclure, Passengers laisse un léger goût amer, le mélange romance et SF est en souffrance, les longueurs ne feront pas de ce titre un incontournable de l'action au beau milieu des étoiles, il peut prétendre toutefois à divertir un amateur de S.F. qui souhaite uniquement découvrir de beaux effets et un design Hi-Tech, sans trop se prendre la tête. Le final relève un peu le niveau et clôture la première intrigue dévoilé dès les premières minutes.

 

                                                                                                                                  Cyril Dcst et Sly L. ....

 

(Si vous n'êtes pas d'accord avec cette analyse, exprimez-vous en commentaire avec vos arguments.)

-------------------------------------------------------------------------

Répartition des notes

Icone-La réalisation-small90x90

Icone-Lejeudesacteurs-small90x90 Icone-Scénario-small90x90

Icone-LaBandeSon-small90x90

3/5

3/5 3/5

4/5

La note :  13/20


Les notes du film sur le réseau au 09/01/2017

(Par les téléspectateurs)

Metacritic -------------------- 6,1/10 pour 201 votants

IMDB --------------------------- 7,1/10 pour 41 729 votants

ALLOCINE ------------------- 4/5 pour 2953 votants

SensCritique --------------- 6,1/10 pour 2 300 votants

Cinétrafic -------------------- 3,2/5 pour 11 votants

RottenTomatoes ---------- 3,7/5 pour 36 772 votants

 


Le box office par JpBox-office au 09/01/2017

Film sorti en salle le 28/12/2016

120 M$ de budget

ENTREES au 09 /01/2017
Démarrage France
586 756
Entrées France 
586 756
Démarrage Paris
152 373
Entrées Paris
152 373
 
RECETTES au 09 /01/2017
Démarrage USA
14 869 736 $
Etats-Unis
80 893 000 $
Reste du monde
104 600 000 $
   Dont France
4 035 442 $
Total
185 493 000 $
 
Rentabilité Monde
169 %

--------------------------------------------------------

Billet de Cyril Dcst. et intégration Sly

Sources : AllocinéJpbox-officeSony Pictures Releasing France

| COLUMBIA PICTURES | ORIGINAL FILMS | COMPANY FILMS | 2016 |