Fais-pas-ci-fais-pas-ca

  Série télévisée française créée par Anne Giafferi et Thierry Bizot et diffusée depuis le 8 septembre 2007 sur France 2 et rediffusée sur France 4, et prochainement sur 6ter. Production toujours en cours.

Avec :

Bruno Salomone Denis Bouley  
Isabelle Gélinas Valérie Bouley  
Guillaume de Tonquédec Renaud Lepic
(et son demi-frère Daniel)
 
Valérie Bonneton Fabienne Lepic  
Yaniss Lespert Christophe Lepic  
Tiphaine Haas Soline Lepic  
Alexandra Gentil Tiphaine Kalamian  
Cannelle Carré-Cassaigne Charlotte Lepic  
Lilian Dugois Eliott Bouley

 

Le synopsis : 

La série suit le quotidien de deux familles voisines, les Bouley et les Lepic, aux méthodes d'éducation opposées. Les Lepic sont plutôt « conservateurs »tandis que les Bouley apparaissent comme des « bobos »2. Malgré leurs différences sociales et culturelles, les deux familles sont amies et font souvent face à des problèmes communs.

La première saison est construite comme un pastiche d'émission de télévision, à la limite du documentaire et du « reality show », voulant présenter dans leur vie quotidienne deux familles type, appliquant respectivement des méthodes d'éducation distinctes, et d'en montrer les effets sur les enfants. Dans le premier épisode, les parents se présentent et exposent les raisons pour lesquelles ils acceptent cette expérience.

 

 Bande annonce de lancement (Intro) de la saison 1

 ---------------------------------------------------

 

Une comédie 

 

Parfois, il n’est pas nécessaire de donner dans l’originalité et d’employer un budget exorbitant pour réussir une bonne série. Certains non-cinéphile aiment à répondre : « ouais, ben c’est un film français aussi, c’est normal », lorsque l’on fustige un film ou que l’on souligne son absence de moyen.

OK, le cinéma et le petit écran français sont techniquement (à quelques exceptions près) bien moins développés qu’en Amérique, mais quand il s’agit de tout donner, de travailler les scénarios, les jeux des acteurs et le réalisme dans les comédies, le talent et le charme français répondent présents !

 

Fais pas ci, Fais pas ça nous évoque à tous la chanson de Jacques Lanzmann interprétée par Jacques Dutronc. Il s’agit d’ailleurs du générique de cette série française, premièrement diffusée en 2007 sous forme d’un reportage sur deux familles diamétralement opposées.

D’un côté, les Lepic, famille (semi ?)-bourgeoise de quatre enfants et deux parents aux principes traditionnalistes, un peu rigides mais très cocasses lorsque leurs règles strictes sont mises à mal par leurs enfants, les amis, ou mieux : les voisins.

Ces voisins, les Bouley, correspondent à la caste des « Bobos ». Ils se veulent ouverts d’esprit et tolérants tout en s’avérant finalement très fidèles aux normes et réfractaires aux nouveautés, à l’audace, et aux partis de droite.

Les deux familles se côtoient, s’apprécient, se détestent, se lient, bref, évoluent dans un milieu où les clichés et les caricatures sont pléthores mais restent tout à fait comestibles.

 

345021-fais-pas-ci-fais-pas-ccedil-a-saison-400x210-2

Quant aux personnages, ils ont chacun leurs caractéristiques qui les rendent plus ou moins attachants. Pour ma part, le père de famille Renaud reste mon préféré. Son acteur est toujours impeccable, pince-sans-rire comme il le faut, de moins en moins coincé et de plus en plus savoureux dans l’évolution du personnage (peut-être un peu trop rapide à la saison 7 pour être crédible, mais bon, la dernière saison affine une dernière fois ce caractère bien-trempé). La finesse des autres héros est moins notable, mais on aime la discrétion de Charlotte et son petit secret, l’humanité  et la simplicité d’Eliott, le flegmatisme de Christophe…

Restent cependant les deux filles, Soline et Tiphaine. En un mot : Pourquoi ? Pourquoi sont-elles presque toujours si désagréables, et tirent-elles constamment la tronche (du moins jusqu’à la saison 5, idem pour l’exécrable Eliott dans la première saison) ? La blonde (qui parle du nez comme si elle était enrhumée H24) est affublée d’un caractère qui aurait mérité plus d’une pair de claques, quand l’autre pourrait être mouchée par deux-trois répliques bien placée, notamment lorsqu’elle prétend connaître les bienfaits et méfaits du Che Guevara en récitant une biographie sans doute lue sur Wikipédia. Deux insolentes qui apportent un peu de piquant et même une identification chez ces « têtes-de-cochon » que nous avons presque tous été plus jeunes. Mais parfois, c’est beaucoup trop !

Nous en venons donc au seul bémol de la série ; à force de trop miser sur le réalisme et les jeux naturels des acteurs, cela paraît parfois « too much » comme aurait dit Fabienne durant son amusante reconversion en femme d’affaire maîtrisant le franglais. Le défaut concerne notamment les parents Bouley : Valérie se la joue parfois un peu trop hystérique pour être crédible quand Denis incarne un père patachon, naïf et pas très dégourdi qui tente pourtant de donner exemple à son fils. Ok mais pas le bon exemple alors !

 

En revanche, chaque fois appréciable, l’intervention des guest-stars : Isabelle Nanty (un peu « too much » aussi, mais ça passe !), Vincent Winterhalter, André Manoukian, Jonathan Lambert, Anthony Kavanagh, Bruno Solo, Frédérique Bel et même Patrick Bruel et Daniel Cohn-Bendit dans la saison 8 ! Des rôles souvent récurrents qui, alliés à l’humour sobre mais efficace de la série, créent un cocktail détonant d’audace et de surprises.

Le budget se révèle évidemment de plus en plus élevé, et on retrouve avec délice les dernières aventures des Lepic jusqu’à Disneyland Paris dans la 8e saison.

Les dernières saisons, donc, réservent aussi des anecdotes très inattendues lorsque l’on se remémore les prémices de ces familles bien rangées auxquelles collent des clichés qui voleront finalement peut-être bien en éclat. Très divertissant !

 

On ne se lasse pas et on aimerait se revoir ASAP[1], comme dirait Fabienne !

Un grand bravo à cette série 100% française, on attend la potentielle 9e saison avec impatience !

 

 Note : 10/10.

Mathilde

[1] ASAP : As Soon As Possible (aussi vite que possible).