Un film de Jean-Luc Godard

 

 

Le mépris

Avec : Brigitte Bardot, Michel Piccoli, Fritz Lang

Nationalité : Français, Italien

Titre Original : -

Titre au Quebec : -

Année de production : 1963

Dure : 1h45min

Genre : Drame , Comédie dramatique

Sortie sur nos écrans : 27 décembre 1963

 

Récompenses : -

Avertissement : -

 

L'histoire :

Paul Javal, scénariste, et sa jeune femme semblent former un couple uni. Un incident apparemment anodin avec un producteur va conduire la jeune femme à mépriser profondément son mari.    

  

logofbPage officielle  /  site dédiéSite Officiel


video_icone

Bande Annonce Officielle (VF)        

  

Le mépris


L'analyse-icone

Un avis, une critique ou une analyse       

Le billet de Coraline

 

Bardot mise en musique par Georges Delerue

 

Quand j'ai vu ce film pour la première fois, j'ai trouvé l'histoire pompeuse et le film sans intérêt. Avec le temps, le Mépris m'apparaît comme un film finalement subtil, saisisant toutes les fines nuances de la désintégration de l'amour de Camille pour Paul. C'est aussi l'histoire de Paul qui ne comprend pas que sa compagne le quitte non pour un autre, mais à cause de lui. C'est la clé qui me manquait pour apprécier le film, la première fois.

Est-ce pour autant que j'ai aimé ?

Je n'arrive pas à le dire. Je trouve décidément Godard très pontifiant, trop sûr du chef-d'oeuvre qu'il fait. Sa voix annonçant le générique me déplait, elle a un côté "vous allez voir ce que vous allez voir". Les images sont somptueuses (les scènes tournées à la villa Malaparte particulièrement), avec des camaïeus de couleurs extraordinaires, qui sont autant lumineux que l'humeur de Camille est noire. Cependant le film paraît long, très long.

Le mépris_Michel piccoli

Michel Piccoli est bien en homme faible, ne voulant inconsciemment pas comprendre pourquoi son couple se délite; 

Jack Palance est toujours à son aise; 

Fritz Lang ne fait que passer (contrairement à Cecil B. deMille dans Boulevard du crépuscule);

 

enfin Brigitte Bardot, cheveux lâchés, chemisier cintré, taille de guêpe ceinturée, jupon volant, pieds nus, filmée comme la quintessence de la femme libre, qu'elle incarne sans affectation, et sans effort.

 

Le mépris_img1

Et même si on sent bien que Godard avait la volonté de faire que le Mépris soit le plus grand film de la star, je ne peux m'empêcher de la trouver bien plus jolie, et bien plus authentique, dans la Vérité, d'Henri-Georges Clouzot.

 

Ma note : 

6

Coraline


Réseau

Quand est-il sur le réseau ?      

Le baromètre au 14/09/2015

logo-Allociné

logo_cinetrafic

logo_Metacritic-inverted

logo-Senscritique

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-Négative

Bien (1660 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-Négative

Bien (41 notes)

Etoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-Négative

Non référencé (0 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-Négative

Bien (4500 notes)


actrice

acteurDans les rôles principaux   

 

 

 Brigitte Bardot (1963)Michel PiccoliFritz Lang

Brigitte Bardot (Camille Javal), Michel Piccoli (Paul Javal), Fritz Lang (lui même)

Sans oublier : Jack Palance, Giorgia Moll, Raoul Coutard, Jean-Luc Godard


Info et stat-icon

Stats et infos        

 

 

icon-réalisateurLe réalisateur

 

Jean-Luc Godard

Jean-Luc Godard, né le 3 décembre 1930 à Paris, débute comme critique de cinéma en 1950, il écrit dans la Gazette du cinéma, les Cahiers du cinéma et Arts. Après avoir tourné quelques courts métrages, c'est en 1959 qu'il écrit avec François Truffaut, A bout de souffle, un film qui rencontre un très grand succès aevc Jean Paul belmondo à l'affiche. 

Les années 60 furent, glorieuse pour le réalisateur, qui ne tarda pas à se faire un nom dans le milieu du 7ème art.

Jean-Luc Godard devient un auteur complet, réalisateur, scénariste, dialoguiste et même monteur de ses propres films. La maîtrise du cinéaste, fut récompensé par un Oscar d'honneur en 2010 pour l'ensemble de sa carrière. 

Métier pour le film

Réalisateur, scénariste et acteur

----------------------------------

Scénaristes : Alberto Moravia et Jean Luc Godard

D'après l'oeuvre de Alberto Moravia

Producteurs : Joseph E. Levine, Carlo Ponti, Georges de Beauregard

Sociétés de Productions : Compagnia Cinematografica Champion, Les Films Concordia, Rome Paris films

Distribution : Carlotta Films

Editeur : Studiocanal

La première édition en dvd date de 1999, l'édition Blu ray date de 2009.

Bande originale de Georges Delerue, Camille Thème, "Contempt" à découvrir sur Youtube

Budget : 900 000 $

ENTREES
Démarrage France
-
Entrées France 
1 585 935
Démarrage Paris
40 768
Entrées Paris
649 423

 


(désactiver votre bloqueur de publicité si vous n'avez pas de visibilité sur les vignettes Amazon)

Pour vous procurez " Le mépris (Zone 2)" cliquez sur les liens amazon ci-dessous.

en DVD

 Le mépris

 

-------------------------------------------

en Blu ray

Au format Digibook

Le Mépris [Blu-ray]

 

-------------------------------------------------

Billet de Coraline et intégration Sly

Sources : Allociné, Cinétrafic, SensCritique, Metacritic, Amazon, Wikipédia, Imdb, Zimbio, Box-Office