Un film de John Pogue

 

lesamessilencieuses

Film : Américain, britannique

(2014)

Distribué par : Lionsgate

Titre original : The Quiet Ones

Titre au Quebec : Les Âmes silencieuses

Dure : 1h42 min 

Genre : Epouvante-horreur, Thriller

Sortie sur nos écrans : (aucune sortie ciné en France)

Sortie en DVD et Blu-ray le 26 mars 2015

Avec : Jared Harris, Sam Claflin, Olivia Cooke, Erin Richards, Rory Fleck-Byrne....

1 nomination 

 

L'histoire :

  Inspirée de faits réels, l'histoire d'un professeur qui utilise des méthodes peu conventionnelles en se servant de ses meilleurs élèves pour tenter une expérience des plus risquées sur une jeune patiente dérangée.

 

 


video_icone

Bande Annonce Officielle (VF)        

 

LES AMES SILENCIEUSES Bande Annonce VF

 


L'analyse-icone

 Un avis,  une critique, une analyse      

 L'analyse de Mathilde

Ne le regardez ni seul, ni dans le noir.

 

Inspirée de faits réels ayant eu lieu dans les années 1970, cette histoire se déroule en Grande-Bretagne, dans une espèce d’asile n’accueillant qu’une seule résidante : Jane Harper. Celle-ci est à mi-chemin entre la schizophrénie et les crises d’hystérie, et est même soupçonnée par les autorités d’être possédée.

Soit, pour le moment pas grand-chose de neuf dans l’univers du cinéma d’épouvante, mais le film réserve bien quelques surprises…

 

Exploiter les recettes de base de l’horreur n’est pas forcément une mauvaise idée. La preuve en est avec les Âmes Silencieuses, où l’on retrouve à la pelle jump scare, caméra tremblant à l’épaule, ambiance tamisée, jeu sur les lumières et angles morts bien stressants.

Les ames silencieuses photo-00002

Le scénario n’arrive évidemment pas à la cheville de Shutter Island (Martin Scorsese, 2010), mais le cinéaste a plutôt bien fait son travail, à tel point que les plus novices d’entre nous n’oseront plus poser pied à terre pour éteindre la TV ou l’ordi et aller se coucher…

Nous voici donc en Grande-Bretagne, où des étudiants sont enrôlés par une sorte de psychiatre un peu fou, utilisant des méthodes pas forcément très catholiques, pour tenter non pas d’exorciser sa patiente, mais tout simplement de la soigner. En effet, il ne parvient pas, au début du moins, à se convaincre qu’elle pourrait être possédée par une entité maléfique, comme le laissent présager les phénomènes de combustion spontanée ou interférences dans les ondes radio.

À mesure que grandissent les doutes du psychiatre, le film s’embourbe dans une marmelade de clichés qui, à notre plus grand étonnement, n’est pas si dérangeante : l’étudiant qui tombe amoureux de la folle, les couples qui se forment et les personnages stéréotypés sont souvent l’apanage de ces films d’horreur, en témoigne les Âmes Silencieuses. Mais ici, on ne s’attarde pas sur ces détails qui n’alourdissent pas vraiment la vue d’ensemble du film.

En effet, si on nous avait sorti de derrière les fagots un personnage aussi gratiné que l’Oncle Saul dans Breaking Bad (Vince Gilligan, 2008-2013) ou la dégaine d’un Freddy dans les Griffes de la Nuit, le spectateur se serait peut-être justement un peu trop détourné de la forme du film. À savoir des effets de mise en scène efficaces, vus et revus mais ici plutôt bien mélangés aux autres ingrédients qui constituent un ensemble angoissant.

Les ames silencieuses photo00003

Les tensions sont palpables dans les moments de silence (voir le premier tiers du film où Brian découvre Jane en sang dans sa chambre, après une très inquiétante visite du manoir, rappelant inévitablement les couloirs de l’Overlook dans Shining (Stanley Kubrick, 1980)). Les sursauts sont inévitables pour les néophytes comme pour les habitués. On maudit les angles morts et les tremblements de caméra. On commence même parfois à se demander quelle idée saugrenue nous est passée par la tête que de regarder un film pareil.

Après la première moitié, les effets commencent à s’estomper, mais le scénario subit quelques retournements de situations assez intéressants, qui poussent à continuer le visionnage. La fin n’est pas un chef d’œuvre d’originalité, mais on reste fidèle à cette ambiance tendue de bout en bout, et la dernière séquence apporte un dernier happening au déroulement des faits.

Un conseil aux débutants : ne le regardez ni seul, ni dans le noir. Vous serez surpris d’apprendre ce qu’est un « téléplasme », et tout autant de découvrir à quelle hauteur vous pouvez sursauter.

Bref, de quoi faire volte-face IRL quand vous entendez un craquement sinistre ou un bruit innocent que vous ne pouvez pas vous empêcher d’interpréter à la lueur de votre expérience toute fraîche des Âmes Silencieuses.

Dans l’ensemble donc, un bon film pour ceux qui se situent dans l’intermédiaire : ni pro du film gore à se pisser dessus, ni débutants en la matière. Les Âmes Silencieuses est ouvert à tous, mais allez-y tout de même sinon avec un léger bagage, au moins avec une couette sous laquelle vous réfugier.

 

Mathilde

ma note :

8

 


Réseau

Quand est-il sur le réseau ?            

 Le baromètre au 16 avril 2015

logo-Allociné

logo_cinetrafic

logo-Cinefil

logo-Senscritique

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationBien (4160 notes)Etoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-Négative

Moyen (107 notes)

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-Négative

Pas mal (3 notes)

Etoile-d'apréciation-viergeEtoile-d'apréciation-viergeEtoile-d'apréciation-viergeEtoile-d'apréciation-viergeEtoile-d'apréciation-vierge

Non répertorié

Etoile-d'apréciationEtoile-d'apréciationEtoile-d'apréciation-NégativeEtoile-d'apréciation-Négative

Moyen (166 notes)

 


actrice

acteurDans les rôles principaux           

 

Jared HarrisSam ClaflinOlivia Cooke

Jared Harris rôle : Le professeur Coupland - Sam Claflin rôle : Bryan McNeil - Olivia Cooke rôle : Jane Harper

Sans oublier: Erin Richards, Rory Fleck-Byrne, Laurie Calvert, Aldo Maland, Max Pirkis


Info et stat-icon

Stats et infos      

 

 

icon-réalisateurLe réalisateur

John Pogue

John Pogue

Métier pour le film :

réalisateur et scénariste

---------------------------------- 

Année de production : 2014

Scénaristes : Craig Rosenberg, Oren Moverman, John Pogue, Tom de Ville

Sociétés de Productions : Exclusive Media GroupHammer Film ProductionsTravelling Picture Show Company

Editeur :  Metropolitan Filmexport

Disponibilité des support dvd et Blu-ray depuis le 26 mars 2015

Musique de Lucas Vidal

Budget : ? M$ ou M€

RECETTES au 16/04/2015
Démarrage USA
3 880 053 $
Etats-Unis
8 509 867 $
Reste du monde
9 325 000 $
Total
17 834 867 $

 


 

 

 

Retrouvez tous les films récents sur Cinetrafic, et pour découvrir d'autres films dans le genre épouvante-horreur suivez le lien Horreur


Pour vous procurez Les âmes silencieuses

En DVD

Les Âmes silencieuses

 

----------------------------------

En Blu-ray

Les Âmes silencieuses [Blu-ray]


Test du Blu-ray grace au programme Cinétrafic un dvd contre une critique

Celui-ci ne présente aucun bonus mais seulement les différentes bande-annonces proposées selon le pays de sortie.

Pour l'image, le Blu-ray dispose du format 1920 x 1080p HD - 1.78 : 1 - 16/9 et pour la luminosité, ni trop obscur ni saturé de lumière. Coté son, Anglais (DTS-HD 5.1), Français (DTS-HD 5.1) donc test réussi pour celui-ci, de mon point de vue en tout cas !

--------------------------------------------------------------------------------

Critique Mathilde et intégration Sly

Sources : Allociné, Cinéfil, SensCritique, Cinétraffic, Amazon, Wikipédia, Imdb, Zimbio, Box-Office